27 août 2011

Great White in the air

Assurément l'un des plus gros requin jamais pris en photo. Un cliché de Serge Montpetit (Québec, 19 Août 2011).

04 août 2011

Show me your teeth, c'est la Shark Week!



Chaque été entre juillet et août, la chaîne US Discovery Channel remet le couvert pour la Shark Week, une série d’émissions diffusée pendant toute une semaine et uniquement dédiée aux requins!

Ce rendez-vous annuel extrêmement populaire est devenu le plus vieil évènement programmé par le câble US (la première émission date du 27 juillet 1987). Et le succès ne faiblit pas. L'année dernière, c'est plus de 30 millions de spectateurs américains qui l'ont regardé, un carton, et les émissions sont visibles dans plus de 70 pays (dont la France depuis 2004, via Canalsat).

Shark Week est donc devenu au fil des ans une sorte d'institution télévisuelle, un peu comme une spéciale de Thalassa mais produite façon M6 (et sans Georges Pernoud), avec uniquement des reportages sur les requins tous les soirs et pendant une semaine...

La bande annonce:



La programmation typique d'une Shark Week c'est un nouveau documentaire avec budget conséquent (Ultimate Air Jaws l'année dernière), deux ou trois nouveaux docus à moyen budget, puis quelques rediffusions d'émissions des années précédentes et/ou du remontage de vieux documentaires puisant dans les archives de la chaîne.

Un docu de Shark Week se reconnait facilement à son titre choc, voire racoleur (Top 5 eaten alive, Killer Sharks, Summer of the shark et autres Shark Bites...) et à un contenu qui va du bon (quelque fois) au moins bon (souvent).

Bref, Shark Week c'est de l'entertainment avant tout, visant clairement le grand public, éventuellement les amateurs du monde sous-marin et les sharks enthusiasts... mais visant surtout les parts de marchés, qui ont ce pouvoir magique de transformer les publicités diffusées en grosses liasses de billets verts.

Et pour ça, la chaîne américaine est parfois peu regardante quand à la qualité ou à la véracité des faits des émissions diffusées... ce qui exaspère assez souvent, et à juste titre, les spécialistes ou défenseurs des requins.

Du coup, Discovery Channel a souvent le cul entre deux chaises.

D'un coté, satisfaire la satiété du spectateur lambda (et engranger les dollars) à grand coup de reconstitutions d'attaques, de planches de surfs lacérées, de récits de victimes amputées, de plans ralentis sur des gueules béantes et de spectaculaire scènes de breaching (bon, d'accord, le breaching nous on aime bien), et de l'autre, Discovery Channel sent bien qu'elle se doit d'honorer son mandat de chaîne à vocation éducative (et de rassurer les râleurs) en statuant sur les faits avérés : le risque d'attaque de requin est extrêmement faible et toutes les populations de squales sont massivement malmenées par la surpêche et le Shark finning.

D'ou l'impression désagréable d'un message contradictoire dans la plupart de ces documentaires : l'instant d'avant le requin joue un rôle vital dans l'éco-système marin, il est maintenant menacé, surpêché et surexploité, la minute d'après c'est une musique angoissante, un plan d'un grand requin blanc près d'une plage et la voix grave qui rabâche "who knows when it will strikes again".

En tout cas cette 24eme de Shark Week a été lancée en grande pompe cette année avec l’émission Great White Invasion diffusée dimanche dernier 31 juillet 2011 à 21 heures, dont voici un extrait.



→ Shark Week édition 2011: http://dsc.discovery.com/tv/shark-week/