Chronologie

Hommes et requins...  a Great (White) Shark timeline.

Ou autrement dit, l'évolution, les faits, découvertes et évènements marquants de la longue histoire (tumultueuse) des hommes et des requins.

Le Requin Blanc. Gravure (Treasures of the deep, 1876).

Cette chronologie se veut indicative et en aucun cas exhaustive. Nous avons passé de nombreuses heures (de jours en fait) à vérifier, compulser et recouper les informations, événements, dates... d'ailleurs, on en a encore les yeux qui piquent.
Mais nous ne sommes pas mécontents et cette timeline promet d'être mise à jour et complétée assez régulièrement, alors repassez souvent. Et si vous repérez des inexactitudes ou des rectifications à apporter, n'hésitez pas... vos contributions et commentaires sont les bienvenus.

mise à jour: juin 2012.


-4 400 000 000 Formation des premiers océans.
-3 500 000 000 – Premières traces de vie unicellulaire (bactéries).
-1 200 000 000 – Premières formes de vie multi-cellulaires.

Ere Paléozoïque

-600 000 000 – [Cambrien] Les formes de vie se complexifient et se diversifient (explosion Cambrienne).
-500 000 000 – [Cambrien] Premiers poissons vertébrés et proto-amphibiens.
-470 000 000 – [Ordovicien] Les plantes commencent à coloniser les terres. 

-430 000 000 – [Dévonien] Datation estimée des plus anciens fragments fossiles de poissons cartilagineux.

-409 000 000 – [Dévonien] Datation estimée du plus ancien fossile de requin primitif, une espèce connue sous le nom Doliodus problematicus.

-360 000 000 – [Dévonien] Datation estimée du plus ancien fossile complet de chondrichtyen de type Cladoselache.

-320 000 000 – [Carbonifère] Apparition de requins hybodontiformes.

-252 000 000 – [Permien] Extinction de masse Permien-Trias. Plus de 90% des espèces marines et 70% des espèces vivantes sur les continents sont exterminées. La plupart des chondrichtyens disparaissent (les xénacanthes survivront un temps) et n'atteindront plus jamais un tel niveau de diversité et d'abondance.

Ere Mézozoïque

-248 000 000 – [Trias] Datation estimée des premières empreintes de pas fossile de dinosaures.

-245 000 000 – [Trias] Premiers Ichtyosaures.
-205 000 000 – [Trias] Premiers mammifères.
-200 000 000 – [Jurassique] Apparition progressive des néosélaciens, les requins dits "modernes".

-180 000 000 – [Jurassique] Apparition de requin de type Paleospinax, requin aux vertèbres ossifiées.

-165 000 000 – [Jurassique] Premières raies.

-140 000 000 – [Crétacé] Apparition des premiers requins Lamniformes ou Protolamna.

-65 000 000 – Extinction de masse du Crétacé-tertiaire (K-T). Disparition des dinosaures. 80% des familles de requins, raies et autres poissons cartilagineux survivent à l'extinction.

Ere Cenozoïque

Les continents continuent à dériver jusqu'à occuper leurs emplacements actuels. Les mammifères se diversifient et deviennent les espèces dominantes.

-60 000 000 – [Paléocène] Apparition de Otodus oblicuus, un grand requin lamnidé qui pouvait atteindre 6 mètres, à l'origine (présumée) de la lignée des Carcharocles. 

-55 000 000 – [Paléocène] Premiers primates. 
-50 000 000 – [Eocène] Premières baleines

-45 000 000 – [Eocène] Apparition des requins du genre Carcharocles.

-30 000 000 – [Oligocène] Apparition de Cosmopolitodus hastalis, (anciennement Isurus hastalis) similaire aux requins lamnidés. Le parent le plus éloigné du grand requin blanc?

-28 000 000
– [Oligocène] Datation estimée des plus anciens fossiles de Carcharodon (ou Carcharocles ou encore Megaselachus) megalodon. 

-7 000 000 – [Miocène] Datation estimée du plus ancien fossile de Sahelanthropus tchadensis consideré comme le premier primate bipède. 

-5 000 000 – [Miocène] Les requins Carcharhiniformes prennent progressivement l'ascendant. Ils vont représenter près de la moitié des espèces de requins.

- 4 000 000 – [Pliocène] Datation estimée du plus ancien fossile complet de grand requin blanc.

-1 600 000 – [Pleistocène] Date de disparition supposée de C. megalodon. Certaines sources ramènent cette date à -11 000 ans, voire à -5 000 ans quand d'autres supposent que l'espèce n'est toujours pas éteinte.

-200 000 – Apparition d'Homo sapiens.


Préhistoire

Dès -40 000 les populations préhistoriques vivant sur les littoraux pratiquent la pêche. Même si l'on retrouve les preuves que l'homme à pris la mer vers -130 000, on estime l'apparition des premiers bateaux aux environs de -10 000. Certains poissons sont représentés sur les parois des grottes paléolithiques, sculptés dans l'os ou dans l'ivoire.

-9 000 – Début de la période Néolithique. L'agriculture et l'élevage se développent et l'homme se sédentarise.

-3 500 – Apparition des premières formes d'écritures en Mésopotamie.

-2 400 – Datation du plus ancien papyrus portant des inscriptions.

-1800 – Les Babyloniens utilisent les tables de multiplication.

Antiquité

Les Phéniciens établissent les premiers, grâce à la qualité de leurs navires, un lien direct et permanent entre les deux extrémités du bassin méditerranéen.

Dès l'Antiquité, les dents de requins fossile attirent attention et spéculation. Mais avant tout, le requin fait partie du fruit de la pêche et chaque partie de son corps est exploitée, a différents degrés selon les civilisations.

La Méditerranée abrite alors certainement une vie marine plus abondante. Des populations importantes de phoques moines, établis en colonies, pourraient expliquer la présence plus marquée de grands prédateurs marins tels que le grand requin blanc.


-725 – Datation estimée d'un vase exhumé au 5eme siècle dans l'île d'Ischia près de Naples. L'ornement du vase dépeint des naufragés, dont l'un est dévoré par ce qui semble être un squale.

Vers -600, les Phocéens fondent la colonie de Massalia (Marseille). Des bateaux phéniciens envoyés par le pharaon Nékao II font le tour de l'Afrique.

Herakles se battant avec un crochet contre le monstre marin (ketos). Vase en argile.
Stavros S. Niarchos Collection (Grèce, vers -530).

Vers -460, le carthaginois Himilcon atteint la Grande-Bretagne

-412 – L'historien grec Hérodote (~-484 ~-420) relate la destruction de la flotte de guerre Perse par une tempête au large du mont Atlas et parle de milliers de soldats et marins "happés et dévorés par des monstres".

-342 – Le philosophe grec Aristote (-384 -322), disciple de Platon puis précepteur d'Alexandre le Grand, rédige Histoire des Animaux dans laquelle il décrit 117 espèces de la mer Méditerranée. Il apporte les premières informations précises concernant la biologie des requins, notamment leur reproduction et le mode de développement des foetus.

-325 – L'explorateur grec Pythéas franchit le détroit de Gibraltar et découvre l'Europe du Nord.

-322 – Utilisation probable par Alexandre le Grand (-356 -323) de la Colympha, sorte d'ancêtre de la cloche à plonger, qui aurait permis d'explorer les fonds méditerranéens à une dizaine de mètres de profondeur.

Alexandre le Grand dans sa colympha.

Vers -240, le grec Ératosthène (~-276 ~-194) calcule assez précisément la circonférence de la Terre.

-08 – Datation du plus ancien fragment de feuille de papier connu portant des inscriptions (Chine).

77Gaius Plinius Secundus alias Pline l'Ancien (23-79) décrit des plongeurs impliqués dans des "combats frénétiques" avec des "chiens de mer". Il décrit ces animaux dans Naturalis Historia, une œuvre en prose de 37 volumes qui compile le plus grand nombre possible d’informations et de culture générale indispensables à l’homme romain cultivé.

Vers 150, l'astronome et mathématicien grec Claude Ptolémée (~90-~168) rédige la Cosmographie, une compilation des connaissances de la géographie du monde connu accompagnée de cartes.

Vers la fin du IIeme siècle, le poète Grec Oppien de Corycos compose Halieutika, un poème en vers de cinq chants (deux décrivant les poissons, trois sur l'art de la pêche). Il mentionne plus de 120 espèces de poissons et les requins y tiennent une place non-négligeable.

Les Romains emploient la peau rugueuse et résistante du requin pour polir le bois et l'ivoire. En Extrême-Orient, on trouve les premiers objets gainés de peaux de poissons. Dès le 8eme siècle, au Japon, la peau de requin couvre les poignées de sabres.

Moyen Âge

La science arabe prend le relais de la science grecque pendant quelques siècles, tandis qu'elle sera pratiquement oubliée en Europe.

Dès le 9eme siècle, les basques pratiquent la chasse à la baleine. Les Chinois utilisent la boussole comme instrument de navigation et les Vikings sont les premiers (à l'exception des Océaniens) à s'aventurer en haute mer.

Vers l'an 1000, Leif Erikson (~970-1025) établit une éphémère colonie viking à Terre Neuve (Canada).

1088 – Fondation de l'Université de Bologne.

1291 – L'italien Marco Polo (1254-1324) effectue son voyage de retour d'Asie par l'océan Indien.

En Europe, obscurantisme et religion, associés aux récits farfelus de voyageurs font perdurer mysticismes, superstitions, légendes et croyances de toute sortes. Les mers et océans sont peuplés de léviathans, monstres marins et poissons vengeurs. Néanmoins, les échanges commerciaux et un certain progrès technique stimulent petit à petit l'exploration maritime.

Pour l'homme du Moyen Âge, les dents de requins fossiles sont des glossopètres, des "langues de pierres" pétrifiées provenant de dragons ou de serpents. Broyées en poudre, elles sont un remède contre d'éventuels poisons. Portées en talismans, elles délivrent de mauvais sorts. Pline l'Ancien pensait qu'elles tombaient du ciel durant les éclipses de lune.

1406 – Connue dans le monde musulman dès le 9eme siècle, la Cosmographie de Ptolémée est traduite pour la première fois en latin en Occident. Elle est accompagnée de 27 cartes dessinées d'après les données du manuscrit.

De 1415 à 1422 une partie de la flotte impériale chinoise conduite par l'amiral Zheng He (1371–1433) traverse l'océan Indien, atteint la Somalie, sillonne la mer rouge et la côte est de l'Afrique jusqu'au Mozambique.

Jonas, jeté à la mer par ses compagnons est avalé par le Ketos.
Enluminure de Georges Trubert (détail du Diurne de René II de Lorraine, Nancy, 1492-93).

Renaissance

A l'aube des grandes découvertes, les requins sont le plus souvent connus en Europe sous le nom de "chiens de mer" - sea-dog / dogfish en Angleterre, pescecane en Italie - et très peu d'espèces sont réellement différenciées, si ce n'est par leur grandeur, leur forme ou leur couleur : le requin marteau, bleu, renard et quelques requins de plus petite taille comme les roussettes. Quant aux différents lamnidés (requin blanc, mako, taupes), ils sont souvent identifiés comme étant une seule et même espèce.

1450 – Invention de l'Imprimerie typographique par Johannes Gutenberg (~1400-1468).

1471 – L'Histoire Naturelle de Pline est imprimée en France, suivie d'un an plus tard par l'Histoire des animaux d'Aristote.

1487 – L'explorateur portugais Bartolomeu Dias (~1450-1500) franchit le Cap de Bonne Espérance.

1492 – Le navigateur italien Christophe Colomb (1451-1506) traverse l'Atlantique jusqu'au continent américain.

1497 – Le navigateur portugais Vasco de Gama (1469-1524) est le premier Européen à atteindre les Indes par voie de mer en contournant le cap de Bonne Espérance. Il effectue alors la plus longue traversée de haute mer jamais réalisée (97 jours).

1500

1519-08-10 – La flotte du navigateur portugais Fernand de Magellan (~1480-1521) prend la mer depuis Séville.

1520 – Magellan contourne l'Amérique du Sud et traverse le pacifique. Il perd la vie aux Philippines en 1521. C'est l'espagnol Juan Sebastián Elcano (~1486-1526) qui termine l'expédition en 1522, effectuant ainsi le premier tour du monde.

1522 – Le portugais Cristóvão de Mendonça (1475-1532) est le premier à aborder les côtes d'Australie.

1527 – L'espagnol Gonzalo Fernandez de Oviedo y Valdez (1478-1557), explorant le nouveau monde, décrit pour la première fois le requin bouledogue.

Un étrange poisson (une raie?) au secours d'un homme assailli par des squales (Carta marina, détail, 1539).

1539 – La Carta marina du suédois Oläus Magnus (1490-1557) est imprimée à Venise. Les monstres marins qui agrémentent sa carte seront copiés de nombreuses fois.

1544 – Parution en langue allemande de Cosmographia Universalis du savant-cartographe Sebastian Münster (1488-1552), accompagné de nombreuses gravures sur bois. L'ouvrage parait en français dès 1552 et connaitra de nombreuses éditions à travers l'Europe.

1551 – Parution de L’Histoire naturelle des estranges poissons marins avec la vraie peincture et description du Dauphin et de plusieurs autres de son espèce du français Pierre Belon (~1517-1564). On peut certainement considérer cet ouvrage comme le plus ancien livre d'anatomie comparée.

Canis carcharias dans la version latine du livre de Belon (La nature et la diversité des poissons... 1555)

1553Pierre Belon décrit environ 110 espèces de poissons dans De aquatilibus duo, cum eiconibus ad vivam ipsorum effigiem quoad ejus fieri potuit; ad amplissimum cardinalem Castilioneum, accompagné de gravures. L'ouvrage est traduit en français en 1555 avec le titre La Nature et diversité des poissons, avec leurs pourtraicts représentez au plus près du naturel. Quelques espèces de requins y sont décrites dont le "Chien Carcharien" - Canis carcharias ou Hamia / Lamia, dont la description des dents plates et triangulaires ne laissent aucun doute quant à son identité : il s'agit bien du grand requin blanc.

1554 – Le médecin italien Ippolito Salviani (1514-1572) fait paraitre Aquatilium animalium historiae, liber primus, cum eorumdem formis, aere excusis, un ouvrage consacré aux poissons illustré par des gravures sur cuivre.

 La "lamie" dans l'édition française du livre de Rondelet (L'histoire entière des poissons, 1558).

1554 – Le médecin naturaliste français Guillaume Rondelet (1507-1560) publie à Lyon Libri de Piscibus Marinis, suivit de Universæ aquatilium historiæ un an plus tard. Ces deux ouvrages décrivent plus de 440 espèces d'animaux aquatiques de Méditerranée dont 241 sont réellement des poissons. Il effectue par ailleurs une tentative de classement des poissons soit en s’appuyant sur leur forme, soit en tenant compte de leur milieu de vie. Il remarque également que les glossopètres ressemblent aux dents des requins. Quelques espèces de squales sont décrites dont la "Lamie", désignant le grand requin blanc (ou du moins un requin de la famille des lamnidés).

1558Libri de Piscibus Marinis et Universæ aquatilium historiæ de Guillaume Rondelet sont traduits en langue française par Laurent Joubert et paraissent sous le titre L'histoire entière des Poissons. L'ouvrage est accompagné de gravures sur bois.

1558 – Le suisse Conrad Gessner (1516-1565) poursuit la publication de son impressionnante Historiae animalium initiée en 1551 et abondamment illustrée. Le livre quatre Piscium & aquatilium animantium natura est consacré aux poissons et reprend en grande partie les travaux de Rondelet et Belon.

Canis carcharias, une gravure d'après un spécimen asséché 
(Piscium & aquatilium animantium natura, 1558).

Explorateurs, missionnaires et voyageurs naturalistes ont découvert des requins dans toutes les mers du globe, et les récits qu'ils rapportent se basent essentiellement sur quelques grandes espèces dont ils décrivent la voracité prédatrice. Ainsi ces grands requins impressionnants sont nommés (les orthographes diffèrent selon les écrits) tiburón en espagnol, tubarão, en portugais, tauró en catalan.

A partir de 1569, le mot Sharke (devenant Shark) s'installe dans la langue anglaise, suite notamment à la capture d'un grand requin et de son exposition itinérante à Londres.

1600

Les naturalistes européens vont commencer à décrire et illustrer plusieurs espèces de poissons en s'efforçant de les classer selon leur forme ou leur habitat. Même si leurs représentations des squales deviennent moins fantaisistes, ils tendent encore à exagérer leur caractère terrifiant.

En France, les termes requiem (ou raicquiem) et requien sont de plus en plus usités. Carcharias lamia, Carcarodonte, Lamie, Lamia, Grand chien de Mer ou Marin, poisson anthropophage, Tiburon, semblent bien désigner un seul et même grand requin...

1616 – Le botaniste italien Fabio Colonna (1567-1640) publie un article De glossopetris dissertatio  (dissertation sur les langues de pierres), dans lequel il soupçonne les glossopètres d'être des dents de requins fossiles. Sa publication a peu d'écho.

1623 – Le marin hollandais Jan Carstensz notait "la présence de requins, d'espadons et de monstres contre nature" dans l'océan du Cap York (Queensland, Australie).

Tiburao, tel que le nommait les portugais (aquarelle de 1634).

A sharke fish (A description of the Persian Monarchy, 1636).

1658 – Dans Histoire naturelle et morale des îles Antilles de l'Amérique, Charles de Rochefort (1605-1683) évoque le requiem ou tiburon "le plus avide de chair humaine [...] d'une grandeur et d'une grosseur démesurée".

1666 – Dans sa "table des poissons", le britannique Francis Willughby (1635-1672) individualise au sein des autres poissons le groupe des condrichtyens (poissons cartilagineux).


1667 – Suite à la dissection de la tête d'un grand requin blanc, le naturaliste danois Niels Stensen alias Steno (1638-1686) publie une étude dans laquelle il compare les glossopètres aux dents des requins.

1678Stefano Lorenzini (~1652-?), élève de Steno, publie a son tour une étude sur les torpilles ou il décrit "des pores donnant sur des tubes transparents".

1686 – Complété par le naturaliste John Ray, (1627-1705) De Historia Piscium Libri Quatuor de Francis Willughby est publié en Angleterre par la Royal Society.


1700

1715 – Le chevalier Pierre Rémy de Beauve crée un "habit-plongeur", composé d'un corset de fer, d'un casque et de deux tuyaux reliés à la surface, alimentés en air par un soufflet.

1735 – Se basant en partie d'après le système de classification des poissons de son ami Peter Artedi (1705-1735), le médecin botaniste suédois Carl Von Linné (1707-1778) publie une première version de 11 pages de Systema Naturæ. Les squales sont classés dans le groupe des Condropterygii, avec les lamproies et les esturgeons.

Vers 1748 à Paris, Jean Claude Galluchat est un des premiers artisans gainier en Occident a travailler le cuir de roussette et de raie, et à le colorer. Son nom passera à la postérité; le galuchat désigne dès lors le cuir de poisson cartilagineux en maroquinerie.

1749 – Un mémoire de François-David Hérissant intitulé Recherche sur les usages du grand nombre de dents du Canis carcharias est publié dans le registre de l'Académie Royale des Sciences de l'institut de France.

1758Carl Von Linné publie en latin la 10eme édition de Systema Naturæ, une oeuvre collective qui tente une classification systématique du vivant et qui restera un modèle pour plusieurs générations de naturalistes. Sa nomenclature binominale des espèces (genre, espèce) sera à la base de la taxonomie et de la nomenclature moderne. Linné recense 14 squales, qu'il classe dans le groupe Amphibia nantes. Le grand requin blanc y trouve là son premier nom scientifique (le premier d'une longue série) : Squalus carcharias.

1759-01-15 – Ouverture au public du British Museum de Londres.

1766 – L'explorateur Louis Antoine de Bougainville (1729-1811) effectue le premier voyage scientifique français autour du monde.

1772 – Dans son Traité général des pêches et histoire des poissons qu'elles fournissent Henri Louis Duhamel De Monceau (1700-1782) fourni des descriptions de ce qu'on appellera plus tard les ampoules de Lorenzini.

1778 – L'américain John Singleton Copley (1738-1815) met en scène dans son tableau Watson & the Shark le sauvetage de Brook Watson attaqué par un requin à la Havane (Cuba) en 1749.

1778 – Le Capitaine britannique James Cook (1728-1779) découvre les îles Hawaii.

1778-12-23 – Le maitre d'équipage du Capitaine Cook, Thomas Edgar, consigne dans son carnet de bord la tentative d'attaque d'un requin sur un homme à l'île de Hilo (Hawaii).

1779 – Le 1er lieutenant James King, complétant les carnets du Capitaine Cook (mort cette même année) consacre deux pages à la description d'une étrange activité pratiquée par les hawaiens dans la baie de Kealakekua à Kona: le surfboarding.

Squalus carcharias selon le livre de Marcus E. Bloch, une gravure qui sera maintes fois copiée (Ichtyologie..., 1798?).

De 1783 à 1795 le naturaliste allemand Marcus Elieser Bloch (1723-1799) publie une série d'études sur les poissons en 12 volumes qui parait sous le titre général Allgemeine Naturgeschichte der Fische, accompagnés de 216 illustrations en couleurs qui font forte impression. L'oeuvre est rapidement publiée en français sous le titre Ichtyologie ou Histoire naturelle, générale et particulière, des poissons.

1788 – Le naturaliste français Pierre Joseph Bonnaterre (1752–1804) donne au requin taupe commun son premier nom scientifique : Squalus nasus (maintenant Lamna nasus).

1793-06-10 - Création du Muséum national d'histoire naturelle de Paris.

Le requin, gravure pour la nouvelle édition du livre de Lacépède (Histoire naturelle, édition 1881).

1798 – Le zoologiste français Bernard Germain de Lacépède (1756-1825) regroupe les requins, raies et chimères dans le groupe des "poissons cartilagineux". Il dénombre 32 espèces du "genre des Squales" dans le tome premier de son Histoire naturelle des poissons et décrit le requin blanc sous l'appellation "grand squale requin".

Une différentiation entre lamie et requin semble s'opérer. Les lamies désignent alors les requins taupes (touille, nez, lamna) tandis que le mot requin est réservé au seul grand requin "mangeur d'hommes".

1800

Tandis que la Grande Bretagne amorce sa révolution industrielle, les écrits naturalistes s'affinent et commencent à s'affranchir des dogmes religieux.

1803-03 – Le naturaliste François Péron (1775-1810) relate une tragédie impliquant un requin lors de l'expédition menée par l'explorateur Nicolas Baudin (1754-1803) en Australie occidentale.

1804-02-26 – Le Sydney Gazette (fondé en 1803) mentionne l'attaque d'un bateau par un requin dans la baie de Port-Jackson, près de Sydney (Australie).

1806 – Le médecin naturaliste français Constant Duméril (1774-1860) regroupe les requins sous l'ordre des "plagiostomes".

1809 – Le naturaliste américain Constantine Samuel Rafinesque (1783-1840) donne au requin mako son premier nom scientifique : Isurus spallanzani (maintenant Isurus oxyrinchus).

1817 – Dans son livre Règne Animal, l'anatomiste français Georges Cuvier (1769-1832) range les requins en tant que "sélaciens".

1831 - Le zoologiste Charles Bonaparte (1803-1857) attribut le synonyme "élasmobranches" aux requins.

1833 – Le médecin et zoologiste écossais Andrew Smith (1797-1872) propose le nom génerique Carcharodon.

1838 – Le géologue naturaliste américano-suisse Louis Agassiz (1807-1873) nomme Carcharodon megalodon l'animal dont il étudie les dents fossiles, supposant cette espèce être un parent du grand requin blanc actuel (qu'il nomme Carcharodon smithii).

Une esquisse anatomique plus fidèle au grand requin blanc, Carcharodon capensis. 
Andrew Smith (Illustrations of the zoology of South Africa, 1838).

1839 – En renommant le grand requin blanc Carcharodon rondeleti, Johannes Müller (1801-1858) et Friedrich Henle (1809-1885) adoptent le nom générique proposé par Smith. Ils envisagent aussi que le requin blanc sud-africain soit d'une espèce ou d'une branche différente de celui de Méditerranée.

1851 – Parution aux Etats-Unis de Moby Dick, roman d'Herman Melville (1819-1891).

1852-02-26 – Naufrage du navire anglais HMS Birkenhead près de Danger Point, non loin de l'actuelle ville de Gansbaai (Afrique du Sud).

1856 – Le britannique William Thompson (1822-1879) effectue des essais de clichés sous-marin à l'aide d'une boîte étanche près de Weymouth (Angleterre).

1859-11-24 – Publication en Angleterre du livre du naturaliste Charles Darwin (1809-1882) De l’origine des espèces par voies de sélection naturelle.

1869 – Début de la parution en feuilleton dans le magazine "Magasin d'Éducation et de Récréation" de 20 000 lieues sous les Mers de Jules Verne (1828-1905).

1872-12-21 – La corvette britannique HSM Challenger prends la mer sous la direction de Charles Whyville Thomson (1830-1882) pour une longue expédition scientifique à travers le monde jusqu'en mai 1876. Plus de 4 700 nouvelles espèces marines seront découvertes. L'océanographie devient une science à part entière, dont l'Ichtyologie (l'étude des poissons) est une des branches.

1873Carcharodon carcharias devient le nom scientifique (en cours) du grand requin blanc.

Une foule hystérique, un requin et un chien (The illustrated Australian news, 1876).

1879 –  L'américain Thomas Edison (1847-1931) présente la première ampoule électrique à incandescence.

1881 – Une poignée de pêcheurs s'installent non loin de Danger Point. L'endroit, d'abord baptisé Gansgat devient le village de Gansbaai (qui signifie baie des oies).

1888-01-27 – Fondation de la National Geographic Society à Washigton (USA).

1889 – Le géologiste américain John Strong Newberry (1822-1892) publie une première description de Cladoselache, suite à des découvertes de fossiles dans l'Ohio.

1893 – Le biologiste français Louis Boutan (1859-1934) prend les premières photographies sous-marines, en plongée, à l'aide d'un appareil de sa conception.

Un requin blanc de 18 pieds pris à Port Chalmer (Nouvelle Zélande) vers 1900.

L'Europe, puis les Etats-Unis le Japon et la Russie sont passés à l'âge industriel. La transformation affecte durablement l'agriculture, l'économie, la politique, la société et l'environnement. Au tournant du 20eme siècle, la population mondiale a dépassé les 1,5 milliards d'individus.

1900

1900 – Après sa quasi disparition à la fin du 19eme siècle, la pratique du surf fait sa réapparition à Hawaii.

De 1906 à 1909, les publications françaises Le Petit Parisien et Le Petit Journal font du requin, plus que jamais, un animal nuisible et dangereux, à travers des gravures et des articles mélodramatiques.

1907 – Construction d'un enclos anti-requins semi circulaire de 180m de diamètre sur la plage de Durban (Afrique du Sud). Il sera démoli en 1928.

Le supplément illustré du Petit Journal (9 août 1908).

1908-05-01 – Après le Hui Nalu (club informel crée en 1905), le premier club au monde dédié au surfing est fondé : le Hawaiien Outrigger Canoe Club.

1909-04-25Le Petit Parisien relate le sort fatal du scaphandrier Johannis Zambetta, pêcheur d’éponges dans la région de Sfax (Tunisie). 

1912L'hawaiien Duke Paoa Kahanamoku (1890-1968) effectue des démonstrations de surf en Californie, puis en Australie (en 1915) qui vont assez rapidement contribuer à la (re)naissance de ce sport. Il est aidé dans cette popularisation par l'écrivain Jack London, qui dissertera longuement sur les merveilles du surf dans son livre The Cruise of The Snark (1916). 

1914-03 – L'anglais John Ernest Williamson (1881-1966) tourne des images sous-marines sous une sphère submersible baptisée "photosphère" près de Nassau (Bahamas). Dans l'une des séquences, il tue un requin au couteau, en apnée, manquant se noyer devant ses propres caméras.

1916-07 – Panique sur les côtes du New Jersey (USA) suite à une série de 5 accidents dûs à des requins (entre le 1er et 12 juillet), dans lesquelles 4 personnes trouvent la mort.

192X – Des enclos protégeant des requins sont installés sur quelques plages de Croatie durant les années 20.

1926-08-06 – Plongée du Commandant Yves Le Prieur (1885-1963). Pour la première fois au monde, un homme évolue sous l'eau dix minutes durant, sans aucun lien avec la surface.

1926William H. Longley et Charles Martin font les premières photographies sous-marines en couleurs. Elles sont publiées dans le National Geographic de janvier 1927.

1929 – Construction d'un enclos anti-requins à Coogee, (New South Wales, Australie).

1936 – Le mathématicien britannique Alan Turing (1912-1954) publie un article fondateur de la science informatique et expose les concepts moderne de programmation et de programmes.

1937-10 – Installation des premiers filets protecteurs "anti-requins" sur les plages de Sydney (New South Wales, Australie).

1939 – Le cinéaste et biologiste autrichien Hans Hass (1919-2013) tourne son premier film Pirsch unter Wasser et publie son premier livre Jagd unter Wasser mit Harpune und Kamera.

1942-11-18 – Le navire anglais Nova Scotia est torpillé au large du Natal.


1942 – Hans Hass termine son deuxième film sous-marin Menschen unter Haien (Hommes parmis les requins).

1943Jacques-Yves Cousteau (1910-1997) et Frédéric Dumas (1913-1991) produisent leur premier film : Par dix-huit mètres de fond.

1945-06-30 – Le navire américain USS Indianapolis est torpillé par les japonnais.

1945 – Dans le cadre de ses recherches de moyens de protection contre les squales, l'US Navy commence à travailler sur une base de données sur les attaques de requins.

1945-10-16 – Création de la Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO) à Québec.


1945 – Un grand requin blanc d'une longueur estimée à 6,4m (et 3,2 tonnes) est pris à Cojimar (Cuba).

1947 – Publication du livre du professeur français Paul Budker La vie des requins. Il est l’un des premiers à employer un ton nouveau sur le sujet.

1947Hubbs et Follett donnent au requin-taupe saumon son nom scientifique : Lamna ditropis.

1948 – Cousteau et Dumas observent un requin blanc d'une longueur estimée à 7m au large des îles du Cap Vert (océan Atlantique).

1948-10-05 – Création de l'IUPN (International Union for the Preservation of Nature) qui sera rebaptisée IUCN (International Union for the Conservation of Nature and Natural Resources, UICN en français) en 1956.

1949 – Publication du livre de Hans Hass Menschen und Haie (Hommes et requins), traduit en France en 1952.

1949-12 – Le NSW Protective Beach Meshing Programme prend de l'ampleur. Les plages de Newcastle et de Wollongong (New South Wales, Australie) sont équipées à leur tour de filets anti-requins.

1952 – Par initiative privée, sept filets anti-requins de 130m de long sont déployés le long des plages de Durban (Kwa-Zulu Natal, Afrique du Sud). 552 requins et de nombreuses autres espèces marines sont pris dans ces filets la première année.

1955 – Première tentative connue de captivité pour un grand requin blanc (1,4m) par le Marineland of the Pacific.

1955 – La biologiste et plongeuse américaine Eugenie Clark fonde à Sarazota (Floride, USA) le Cape Haze Marine Laboratory. Elle orientera notamment ses recherches sur les comportements des requins.

1956-05 – Le film de J-Y Cousteau et Louis Malle Le Monde du Silence est palme d'or au festival de Cannes.

1956 – Arrivée du surf en France.

1958 – Le chirurgien Australien Victor M. Coppleson (1893-1965) publie le livre Shark Attack et popularise la célèbre théorie du rogue shark, le requin mangeur d'homme récidiviste.

1958 – Sous l'initiative de l'US Navy, une Commission de recherches sur le requin est crée par l'American Institute of Biological Sciences (AIBS). Cette commission donnera naissance à l'International Shark Attack File (ISAF), recensant tous les cas d'attaques connus de par le monde.

1959 – Installation des premiers filets anti-requins à Hawaii.

1959-04-21 – L'australien Alfred Dean (?-1991) établit un record du monde en remontant un grand requin blanc de 2,664 pounds (1 208 kg) à la canne à pêche à Dangerous Reef, au large de Port Lincoln (South Australia).

1960-01-23 – Le bathyscaphe Italo-suisse USS Trieste atteint la profondeur record de 10 916 mètres dans la fosse des Mariannes.

1961-03 – Le Marineland d'Honolulu tente de garder en captivité un grand requin blanc de 4m. Celui ci meurt au bout de 24h.

1962-12 – Le Marineland de Floride tente à son tour de garder captif un requin blanc mâle. Nouvel échec, celui ci coule et meurt.

1962 – Le Queensland Shark Control Programme débute. Dès septembre, une combinaison de filets anti-requins et de drumlines sont installés sur 3 sites (10 en 1984) dans l'état du Queensland en Australie. 

1962 – Les propriétés éléctro-réceptives des ampules de Lorenzini chez les requins et raies sont mises à jour grâce notamment aux travaux de Sven Dijkgraaf (1908-1995) et Adrianus Kalmijn. 

1963-12-08 – Lors d'un concours de chasse sous marine, Rodney Fox subit l'assaut d'un grand requin blanc au large d'Aldinga Beach (South Australia).

1963 – L'UICN établit sa Liste Rouge. Elle dresse un inventaire mondial de l'état de conservation globale des espèces animales et végétales. La liste fera l'objet d'une mise à jour régulière. 

1964 – La municipalité de Durban (Afrique du Sud) fonde le Natal Anti-Shark Measures Board rebaptisé ensuite le Natal Sharks Board (NSB).

1964 – Premier championnat du monde de surf près de Sydney (New South Wales, Australie). L'International Surfing Federation (ISF) est crée.

1966 –  Le requin petite taupe est nommé Isurus paucus par le cubain Dario Guitart Manday (le différenciant ainsi définitivement son très proche parent le requin mako) ce qui porte actuellement à 5 le nombre des Lamnidae.

1966-03 – L'australien Ron Taylor (1934-2012) tourne les premières images sous l'eau d'un grand requin blanc lors d'une pêche organisé par Rodney Fox à Dangerous Reef. 

1967 – Ron Taylor commence la mise au point d'une combinaison de plongée en côtes de mailles protégeant des morsures de requins.

1967Les requins est le premier documentaire d'une longue série, tournés et produits pour la télévision par l'équipe Cousteau. Il fera l'objet d'un livre du même nom en 1970.

1968-05 – Le Marineland de Sydney réussit à garder captif un requin blanc male pendant 5 jours (d'autres sources mentionnent 10 jours). Jugé trop agité et agressif, il est finalement abattu. 

1969-04 – L'expédition organisée par Peter Gimble (1927-1987) à la recherche du grand requin blanc prend le départ du port de Durban (Afrique du Sud). Elle emmène à son bord Ron et Valerie Taylor, rejoints plus tard par Rodney Fox.

1969 – Installation en fin d'année de 2 filets anti-requins sur les plages de Dunedin (South Island, Nouvelle Zélande). On en comptera jusqu'à 16 en 1976, puis 6 en 1992.


1971-06 – Sortie aux USA du film documentaire de Peter Gimble Blue Water, White Death. 

1972 – Première expédition en plongée avec appâts organisée par Dewey Bergman (?-1993) près de Marion Reef (Queensland, Australie). 

1973-03-03 – Signature de la Convention on International Trade in Endangered Species (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction) plus connue par son sigle CITES (également dénommée Convention de Washington). Ce traité intergouvernemental entre en vigueur le 1er juillet 1975.

1974 – Le Natal Sharks Board (NSB) prend en charge la maintenance et la coordination du programme de filets protecteurs à Durban (Afrique du Sud).

1974-02 – Sortie aux USA du roman de Peter Benchley (1940-2006) Jaws.

1975-06-20 – Sortie aux USA du film Jaws adaptation du roman par Steven Spielberg.

1976-01-01 – Sortie en France de Jaws sous le titre Les Dents de la Mer.

1976-02 – Première expédition en Shark Cage Diving organisée par Rodney Fox autour de Dangerous Reef (South Australia).

1976 – Le NSB à Durban débute un programme de marquage des requins.

1979 – Le costume en côtes de mailles crée par Ron Taylor est testé par Valerie Taylor.

1980-08-12 – 'Sandy', un requin blanc femelle de 2,4m est intégrée à l'aquarium Steinhart de San Francisco (Californie, USA). Ne se nourrissant pas et se cognant contre les murs elle est relachée au bout de 5 jours.

1981-08-03 – L'aquarium SeaWorld de San Diego (Californie, USA) relâche un jeune requin blanc de 36kg gardé captif durant 16 jours.

1981 – Le parc national Gulf of the Farallones National Marine Sanctuary (GFNMS) est créé en Californie.

1982 – Des filets anti-requins sont en place sur la plage principale à Qingdao (province de Shantung, Chine).

1983 – Création de l'American Elasmobranch Society, à l'initiative de Samuel H. Gruber.

1983 – L'Union Européenne créée la Politique Commune de la Pêche (PCP) pour, entre autre, gérer et préserver la ressource halieutique et la biodiversité marine.

1984 – L'Ichtyologue Leonard J.V. Compagno recense et révise la classification des requins avec son catalogue FAO : Sharks of the world - An Annotated and Illustrated Catalogue of Shark Species Known to Date. à consulter ici.

1984 – L'aquarium de Monterrey Bay tente à son tour d'intégrer un requin blanc mâle. Il meurt 10 jours plus tard.

1985 – Découverte du sagre elfe ou sagre pygmée (Etmopterus perryi), qui avec une longueur maximale connue de 21,2 cm pourrait être le plus petit requin du monde

1987-04-01 – Non loin de Kangaroo Island (Australie), un requin blanc femelle (surnommé Kanga) d'une longueur estimée à 7m s'est prise dans des filets de pêcheurs. Seule la tête et les nageoires sont ramenés a terre. Les estimations scientifiques font état d'une longueur comprise entre 5,8 et 6,8m.

1987-04-17 – A Malte, un requin blanc femelle (nomée Malta) dont la longueur est estimée à 7 metres est ramenée à terre. Des mesures exactes n'ont pas été prises.

1988 – Transfert de l'ISAF au Florida Museum of Natural History, d'ou il est géré avec l'aide de l'American Elasmobranch Society.

1989 – Le Shark Cage Diving s'implante sur le site de Dyer Island près de Gansbaai (Afrique du Sud).

1990 – Création du Bimini Biological Field Station (Sharklab) aux Bahamas (USA) par Samuel H. Gruber.

1991 – Parution du livre Great White Shark de Richard Ellis et John Mc Cosker.

1991 – Création du White Shark Research Project (WSRP) en Afrique du Sud, dédiée à l'étude du grand requin blanc. Theo Ferreirra, son fondateur, baptise le chenal entre Dyer Island et Geyser rock White Shark Alley.

1991-04-11 – L'Afrique du Sud est le premier pays au monde à déclarer le grand requin blanc espèce protégée.

1991-08-06 – Naissance du web. Le premier serveur, la première page, ainsi que le premier navigateur / éditeur hypertexte sont opérationnels depuis fin 1990 au CERN en Suisse. Le projet passe dans le domaine public en avril 1993.
 
1992-01 – Pour les besoins d'un test de système de proctection, Ron et Valerie Taylor, accompagnés de deux plongeurs, effectuent une plongée sans cage dans les eaux de Dyer Island près de Gansbaai (Afrique du Sud).

1993 – La Namibie protège le grand requin blanc dans ses eaux territoriales.

1994 – Hong-Kong (Chine) équipe 3 de ses plages d'enclos de protection / barrière de filets. On dénombre 17 plages équipées en 1996, 32 plages en 2009.

1995 – Diffusion du documentaire de la BBC Great White Shark

1996 – Le grand requin blanc est classé vulnérable sur la Liste Rouge de l'UICN.

1996 – Création de l'European Elasmobranch Association (EEA) à Londres.

1997-05-14 – Prise exceptionnelle à Hualien (Taiwan) d'un grand blanc de 6,7/7m (estimation) pour un poids de 2,5t (non verifié).

1997-08-02 – L'état de Californie interdit la pêche au requin blanc dans ses eaux territoriales

1997-12 – L'Australie protège le grand requin blanc dans ses eaux territoriales.

1997 – On compte cette année un total de 41km de côtes couvertes par les filets anti-requins autour de Durban. A partir de 1999, le NSB va réduire progressivement le nombre de ses installations. En Australie, le NSW Protective Beach Meshing Programme couvre 49 plages sur 200km de côtes, de Newcastle à Wollongong (New South Wales).

1999-09 – Malte est le premier pays Européen à interdire la prise de requin blanc dans ses eaux territoriales.

1999 – Pour une pêche durable et la préservation de leur biodiversité, la FAO met en oeuvre un plan d’action international pour la conservation et la gestion des requins (IPOA Sharks).

2000

2002 – Le requin pèlerin et le requin baleine sont inscrits en annexe II de la CITES (Convention on International Trade in Endangered Species).

2003 – L'Union Européenne interdit (théoriquement) le shark finning, mais les dérogations demeurent.

2004-02-28 – Des chercheurs marquent près de Dyer Island (Afrique du Sud) un requin blanc femelle qu'ils baptisent 'Nicole'.

2004-08-02 – Nicole est de nouveau repérée à Dyer Island. Elle a parcouru 22000 km, passant par l'Australie. C'est la premiere fois que la migration transocéanique d'un grand requin blanc est mise en évidence.

2004-10-12 – L'Australie en coopération avec Madagascar réussissent à faire inscrire le grand requin blanc sur l'annexe II de la CITES (Convention on International Trade in Endangered Species).

2004 – Mise en place du programme "Shark Spotters" sur plusieurs plages de False Bay, près de Cape Town.

2004 – A la fin de l'année, on dénombre une réduction de 30 % des installations de filets du NSB dans le province du Kwa-Zulu Natal (Afrique du Sud). Des drumlines font leur apparitions en 2007.

2005 – 201 espèces de requins (près de la moitié) figurent sur la liste rouge de l'IUCN (version 3.1). 6 sont en danger critique d'extinction (CR), 4 sont en danger (EN), 25 sont vulnérables (VU).

2005-03-31 – Après 198 jours de captivité (un record), le requin blanc de l'Aquarium de Monterrey est relâché. Jusqu'en 2008, quatre autres jeunes requins blancs seront tour à tour gardés captifs puis relâchés avec succès.

Total des captures mondiales, requins, raies et chimères 1950-2006 (FAO).

2006 – Création du groupement d'ONG Shark Alliance.

2006 – La Politique Commune de la Pêche (PCP) de l’Union Européenne instaure l’interdiction de pêcher, de conserver à bord, de transborder ou débarquer le requin pèlerin et le requin blanc.

2007-04-01 – Le grand requin blanc est protégé en Nouvelle Zélande.

2008-04-09 – Sortie française au cinéma du documentaire de Rob Stewart : Sharkwater (Les Seigneurs de la Mer).

2008-11-04 – Après 70 jours de captivité, le requin blanc de l'Aquarium de Monterey est relaché, car trop agressif. Il est retrouvé mort en mars 2009, dans des filets de pécheurs.

2009-03 – La législation concernant les grands requins blancs est renforcée dans le Gulf of the Farallones National Marine Sanctuary (GFNMS) en Californie.

2009-09-25 – La république des Palaos (Micronésie) est le premier pays au monde à instaurer un sanctuaire marin national pour les requins d'une surface grande comme la France.

2009 – Record de profondeur de 1200m enregistré pour 'Shack' un requin blanc migrant de la Nouvelle Zélande vers l'Australie.

2009 – Un total de 459 espèces de requins sont répertoriées.

2009 – En Australie, on dénombre cette année 84 plages (Queensland) et 51 plages (New South Wales) équipés de systèmes de sécurité anti-requins (filets / drumlines). En Afrique du Sud, 38 plages sont équipées de la même manière dans le province du Kwa-Zulu Natal.

2010-03 – Les Maldives instaurent un sanctuaire marin national pour les requins.

2011-02 – Le territoire américain de Guam interdit la pêche et le commerce des produits de la pêche au requin.

2011-06-24 Le Honduras instaure un sanctuaire marin national pour les requins.

2011-07-05 – Toute pêche au requin est interdite dans les eaux des Bahamas.

2011-09 – L'archipel de Tokelau instaure un sanctuaire marin national pour les requins.

2011-10-25 – Après 55 jours de captivité, le requin blanc de l'Aquarium de Monterey est relâché. Pour une raison inconnue, il meurt quelques heures plus tard.

2011-10-31 – La population humaine est estimée à 7 milliards d'individus.

2012-01-02 – Des scientifiques découvrent les premiers requins hybrides (pointes noires) près de Sydney.

2012-02-11 – Un requin dormeur austral (Somniosus antarticus) est enregistré sur vidéo à une profondeur de 2770m au large du Brésil.

2012-07-01 – Ocearch met en ligne son Shark Tracker, qui permet de géolocaliser de par le monde plusieurs dizaine de requins blancs équipés de tags.

2012-11-22Le Parlement européen vote enfin en faveur d'un renforcement de l'interdiction du shark-finning en Europe.

2012-12 – la Polynésie Française annonce la création d'un gigantesque sanctuaire marin.

2014-01 – Une étude américaine révèle que les requins blancs peuvent vivre plus de 70 ans.


Sources.
Outre les nombreux sites et documents disponibles sur le web, il nous faut mentionner ces trois livres, source quasi-intarissable de nouvelles pistes et de documents précieux, et qui nous ont bien aidé à élaborer cette timeline

Tous les requins du monde de Van Grevelynghe, Diringer et Séret (coll. Les encyclopédies du naturaliste, ed. Delachaux et Niestlé, 1999).
Les Requins de J. P. Sylvestre (coll. Les sentiers du naturaliste, ed. Delachaux et Niestlé, 2011).
Requins, entre peur et connaissance de C. Vadon (MHNP, Monza 2006).

4 commentaires:

  1. Bravo pour votre travail de recherche!!!!

    RépondreSupprimer
  2. Remarquable page ! Le requin : une innovation de la nature qui perdure encore.

    RépondreSupprimer